fbpx

Rencontre avec Franck Thilliez

Rencontre avec Franck Thilliez

Pandemia

J’ai découvert Franck Thilliez en 2015. Je flânais dans une librairie à la recherche d’un livre pour passer le temps pendant mes vacances. La couverture de Pandemia a attiré mon regard et le résumé de la quatrième de couverture a fini par me convaincre de l’acheter.

Pandemia, c’est l’histoire d’un virus grippal qui se propage dans toute l’Europe. Une fiction qui est aujourd’hui dépassée par la réalité avec la pandémie déclenchée par le coronavirus Covid-19.

Pandemia, c’est aussi l’histoire du couple de flics de choc Sharko et Henebelle. Des personnages récurrents que l’on retrouve dans plusieurs romans de Franck Thilliez.

Si vous aimez les thrillers, je vous recommande fortement cet auteur. En ce qui me concerne, je suis fan du style Franck Thilliez et je complète régulièrement ma collection.

Interview pour iCéÔ Magazine

Depuis plus d’un an maintenant, je fais partie de l’équipe d’iCéÔ et je réalise les photos pour les articles du magazine en binôme avec Laurent Desbois (Lwood).

Les sujets sont proposés par les journalistes et validés par le directeur de publication qui nous transmet ensuite les informations (qui, quand, où, comment …).

«… tu auras aussi le sujet sur Franck Thilliez, écrivain de polars … »

C’était Noël avant l’heure, j’allais donc rencontrer Franck Thilliez, un de mes auteurs favoris. J’étais impatient et en même temps un peu stressé car photographier une personne connue publiquement n’est pas un exercice facile. Les images doivent être cohérentes par rapport à la personnalité du sujet, ce qu’il représente.

Écrivain et scénariste

Depuis presque 20 ans, Franck Thilliez tient ses lecteurs en haleine en racontant des histoires à glacer le sang.

Tout a commencé en 2002 avec l’écriture de son premier roman, Conscience animale, aujourd’hui introuvable.

Après Train d’enfer pour Ange rouge en 2003, son troisième roman La chambre des morts rencontre un franc succès qui lui vaut de recevoir le prix des lecteurs Quai du Polar en 2006 et le prix SNCF du Polar en 2007, suivi d’une adaptation au cinéma par le réalisateur Alfred Lot.

Rencontre avec Franck Thilliez

Né à Annecy en 1973, Franck Thilliez passe son enfance dans le bassin minier du Pas de Calais.
47 ans plus tard, il y vit encore et c’est chez lui qu’il nous a reçu pour réaliser son interview pour iCéÔ Magazine.

De cette rencontre, je garderai le souvenir d’un homme d’une grande gentillesse, très disponible, qui a su garder les pieds sur terre malgré le succès grandissant de ces oeuvres.

photo en noir et blanc représentant le portrait de Franck Thilliez Auteur Franck Burjes Photographe de portrait à Amiens

Extrait de l’interview (auteur : Joffrey Levalleux)

Franck Thilliez passe son enfance à Bully-les-Mines dans le bassin minier. Une terre « propice au roman noir avec son brouillard, ses lieux à l’abandon, ses usines qui crachent, ses anciens sites miniers d’une incroyable charge émotionnelle, ses paysages à l’humeur changeante.» Quarante-sept ans plus tard, il y vit encore. Pourquoi changer ? « La région est un vrai décor de polar », soutient l’auteur.

photo en noir et blanc représentant le portrait de Franck Thilliez Auteur Franck Burjes Photographe de portrait à Amiens

Comments are closed.

Le clic droit est désactivé sur l'ensemble du site.